detente-absolue

L’introspection, clé du développement personnel et de la liberté émotionnelle

L’introspection nous invite à nous détacher des certitudes et à remettre en question les pensées rigides ; elle nous rappelle également que nous sommes des êtres libres, autonomes dans nos décisions. Peu de dimensions du développement personnel encouragent cette connexion intime et complète avec notre monde intérieur, pour arriver à nous demander ce que nous voulons vraiment et ce qui met des barrières entre nous et notre bonheur. Personne ne sera surpris d’apprendre que la plupart des gourous du développement personnel qualifient la conscience réflexive de « l’art oublié de la psychologie ». Cela est dû à une raison très simple : notre société a atteint un point où il est très facile de blâmer les autres ou la chance, plutôt que d’avoir le courage – ou la capacité psychologique – d’admettre que la plupart de ce qui nous arrive est une conséquence évitable ou inévitable de nos actions. « Je me sens malchanceuse parce que mon partenaire n’est pas capable de me rendre heureuse. Je ne peux pas construire des amitiés sur lesquelles je peux compter, parce que tous les gens sont égoïstes. Je continue à rater mes examens parce que le professeur est en colère contre moi. Il ne se passe pas un jour sans que je ne puisse me débarrasser de ce malheur et de cette frustration, parce que le monde ne peut tout simplement pas apprécier ma valeur. » Tout le monde connaît ces phrases qui évoquent la nécessité de trouver une cause ou un coupable. Nous avons sans doute entendu ces propos de la part d’un ami, d’un membre de la famille, d’un camarade de classe ou d’un collègue de travail. « L’art perdu de l’introspection » est à l’origine de nombreux liens dysfonctionnels dans les familles, de la rupture des relations affectives et des conflits qui surgissent et se glissent dans de nombreux environnements de travail. Si une personne n’active pas le mode de pensée avec lequel elle peut questionner certaines situations, elle sera très insatisfaite. Lorsque cette personne n’est même pas capable de comprendre ses émotions, d’apprendre de ses erreurs ou d’être responsable de ses actions avec leurs conséquences, elle vivra dans un état mental dans lequel l’irréflexion ne génère qu’un seul résultat : le malheur.

L’introspection : un voyage vers l’intérieur de soi pour atteindre le bien-être

Beaucoup d’entre nous ont connu des moments où ils se sont dit qu’ils devaient voyager, sortir, dépasser leurs limites personnelles pour se connaître. Petit à petit, nous finissons par nous rendre compte qu’en réalité, il n’est pas nécessaire de changer de méridien pour trouver cette version authentique de notre propre être, car où que nous allions, nous serons toujours les mêmes. La connaissance se trouve en soi et découle directement de l’introspection. Il convient également de rappeler que cette compétence ne s’apprend ni en un jour, ni en deux. Il s’agit d’un processus de maturation au cours duquel nous voyons notre réalité à travers des lentilles différentes, en étant capables de nous poser des questions qui nous poussent à ouvrir notre esprit, à remettre en question tout ce qui nous entoure… et même nous-mêmes. L’introspection est le moteur du développement personnel, un voyage pour lequel nous avons tous un ticket. Et aussi étrange que cela puisse paraître, nous n’en faisons pas toujours bon usage.

L’introspection est la clé du succès

Par « succès », nous ne faisons pas exclusivement référence à l’obtention d’une position privilégiée au sein de la société. La réussite, c’est d’abord le bien-être, c’est la capacité d’être le créateur de notre propre bonheur dans tous les domaines de la vie. Ainsi, l’introspection est fondamentale pour développer une intelligence émotionnelle adéquate.

Nous devons donc comprendre que ce que les psychologues définissent comme la « conscience autoréflexive » est en fait une compétence « métacognitive » que nous pouvons tous entraîner et améliorer. Cela signifie tout d’abord être capable de penser et de réfléchir à nos propres processus mentaux et émotionnels afin de les comprendre et de les maîtriser.

C’est aussi une personne capable d’établir un dialogue interne sain et utile grâce auquel elle peut comprendre ses erreurs, ses lacunes, ses insécurités et ses malaises afin de les guérir et de construire une meilleure version d’elle-même jour après jour. D’autre part, il convient de se rappeler ce qu’Emmanuel Kant a dit dans la « Critique de la raison pure ». Selon le philosophe de Königsberg, l’extérieur, ce qui nous entoure, est en fait le reflet de l’intérieur. Si notre image intérieure est caractérisée par une capacité nulle d’introspection, une faible estime de soi et une pensée rigide, toutes ces dynamiques pauvres et négatives créeront un monde extérieur oppressant, gris et hostile.

Clés pour développer l’exercice d’introspection

Plus qu’un but, c’est une nécessité. Développer une bonne introspection est un objectif quotidien dans lequel nous devons investir force et volonté pour nous transformer en ce à quoi nous aspirons : des personnes libres. Nous pourrions le voir comme une sorte de renaissance, comme cet éveil de la conscience, cette illumination ou « perspicacité » qu’ils nous ont montrée dans le film Matrix, par laquelle nous pourrions découvrir que nous ne sommes pas obligés de plaire continuellement aux autres, que nous avons une voix et les bons outils pour être qui nous voulons être.

Pour y parvenir, nous pouvons travailler sur les dimensions suivantes.

1. Plongez dans votre éducation, découvrez l’histoire de votre famille

Une bonne option pour apprendre à se connaître est de s’attarder un instant sur nos racines. Parfois, un type particulier d’enfance, un type spécifique d’éducation détermine très souvent qui nous sommes maintenant et comment nous nous voyons.

2. Comprenez leurs propres besoins, motivations et émotions

Les êtres humains ont des pulsions sociales, un besoin d’intimité, un désir d’appartenir à un groupe social particulier, d’atteindre des objectifs spécifiques, d’obtenir des réalisations…

3. Comprenez vos propres mécanismes de défense

Les mécanismes de défense sont activés lorsque nous sentons que notre identité est menacée ou lorsque nous sommes exposés à des informations douloureuses sur nous-mêmes. Prendre conscience de ce qui déclenche ces réactions et des stratégies défensives que nous utilisons nous donnera sans doute des informations objectives sur nos peurs les plus profondes, nos lacunes, nos vides, nos besoins…

4. Imprégnez-vous de ses forces et de ses faiblesses

Nous sommes tous un mélange de grandeur et de faiblesse, de vertus et de défauts, de lumières et d’ombres. Prendre conscience de chacune de ces dimensions et s’en imprégner nous offrira sans doute un outil fondamental pour travailler notre autoréflexion.

5. Quelles sont nos résolutions de vie ?

Une existence sans résolutions n’est pas la vie, un esprit sans objectifs ne s’épanouit pas, n’est pas heureux, manque de motivation et de raisons de se lever le matin.

Nous devons dresser la liste des résolutions qui nous définissent au présent et nous demander pourquoi elles sont si importantes pour nous et ce que nous faisons pour les accomplir, pour nous les approprier.

6. Prendre conscience de la « bulle culturelle et sociale » qui nous entoure

L’introspection n’a aucune raison d’être si nous ne la nourrissons pas également d’un point de vue critique. Comment la société dans laquelle nous vivons nous influence-t-elle ? Sommes-nous esclaves des modes, nous soucions-nous beaucoup de « ce qu’ils vont dire » ? Privilégions-nous le fait de nous sentir intégrés plutôt que d’agir selon nos véritables désirs ?

7. Créez une habitude quotidienne d’autoréflexion

Nous devons passer au moins une demi-heure par jour à pratiquer l’autoréflexion. Concentrons-nous sur les choses les plus importantes de la vie, sur nos états émotionnels et mentaux, sur le présent qui nous entoure. Pratiquons la pleine attention, tenons un journal, faisons une promenade, peignons, ou restons simplement silencieux pendant un moment dans le parc près du bureau…

Quitter la version mobile